Une rectrice accuse les enfants d’immigrés de faire baisser le niveau scolaire : " Scandaleux"

Publié le par ESPACERDA

 

Une rectrice accuse les enfants d’immigrés de faire baisser le niveau scolaire : " Scandaleux"

 



La nouvelle rectrice de l'académie d'Orléans-Tours est accusée par la gauche d'avoir tenu des propos "faisant l'amalgame entre immigration et échec scolaire".

 

La cause ? Dans un entretien publié vendredi dans La Nouvelle République, Marie Reynier a déclaré : "Si on enlève des statistiques les enfants issus de l'immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens".

 

"Nous avons beaucoup d'enfants de l'immigration et devons reconnaître notre difficulté à les intégrer. Commençons par combattre l'illettrisme de leurs parents. Quand je vous parle d'ambition, je parle bien sûr aussi de ces jeunes parmi lesquels il y a évidemment de grands talents cachés et qu'on loupe", ajoute-t-elle.

 

Dans cette interview parue samedi, cette rectrice nouvellement nommée évoquait le niveau des élèves de la région Centre, "quatre points inférieurs à la moyenne nationale" selon elle. Et sa réponse survenait après la question du journaliste qui lui demandait si le problème ne venait pas par exemple des classes "surchargées".

 

"Des propos en droite ligne avec ceux de M. Guéant"

 

Ces propos ont sucité un énorme tollé à gauche.  Le député PS d'Indre-et-Loire Jean-Patrick Gille, a dénoncé sur France Info "des propos en droite ligne (avec ceux) de M. Guéant, ministre de l'Intérieur, faisant l'amalgame entre immigration et échec scolaire". 

 

Le ministre avait suscité la controverse le mois dernier, en affirmant que "les deux-tiers des échecs scolaires, c'est l'échec d'enfants d'immigrés", affirmant s'appuyer sur un rapport du Haut conseil à l'intégration datant de 2010.

 

Les élus écologistes ont également réagi. 

 

Dimanche, Karim Laanaya, du groupe Europe Ecologie-Les Verts au conseil régional du Centre, a demandé la démission de la rectrice, jugeant ses propos "scandaleux".

 

"Je suis atterré et scandalisé par les propos plus que limites à tendance xénophobe", a dénoncé Jean Delavergne, président du groupe écologiste au conseil régional du Centre. Avant de fustiger "des propos qui vont dans la droite ligne du ministre de l'Intérieur". "Cette attitude est uniquement faite pour cacher les vrais problèmes, notamment les suppressions de postes à la rentrée prochaine", a-t-il affirmé.

 

Le Parti communiste s'est aussi indigné samedi de ces propos, déclarant dans un communiqué qu'"aucune étude ou statistique n'indique de différence de résultats ou de trajectoire scolaires, à catégorie sociale égale, lié à l'origine ethnique".



Note de la rédaction


La rectrice de l'académie d'Orléans-Tours s'est dite "choquée" lundi de voir ses propos sortis de leur contexte dans le cadre d'une "désinformation partiale".

La rectrice "Marie Reynier regrette que les propos cités, sortis du contexte académique, aient pu heurter", indique un communiqué de l'académie.



Source Le Post

Publié dans Diaspora

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article