Mame Marie Faye: « On doit éloigner Me Wade de son entourage »

Publié le par ESPACERDA

 

Mame Marie Faye: « On doit éloigner Me Wade de son entourage »

 

 

Le Dr Mame Marie Faye a accordé un entretien au journal Enquête. Picc mi publie l'intégralité de cette interview.

 

 

Qu’est ce qui explique votre adhésion au M23 ? 
Je suis dans le Mouvement du 23 juin parce que je suis opposée à un troisième mandat du président de la République. D’abord sur le plan constitutionnel, il n’a pas le droit de se représenter. Ensuite, je vous dis que sur le plan médical, il n’a pas le droit. 


Justement, ce sont des déclarations de ce genre qui vous ont values une condamnation à un an avec sursis. 
C’est vrai. Mais je les réitère malgré les problèmes que j’ai eus. On m’a condamné à un an de prison avec sursis pour diffusion de fausses nouvelles. Moi, cette condamnation politique m’a fait rire. L’essentiel c’est que les gens ont commencé à regarder Wade de plus prêt et tout le monde sait que physiquement, il ne peut pas tenir. Il faut qu’il s’en aille. 


Quel est l’avenir que vous souhaitez au président Wade ? 
 Je lui souhaite une porte de sortie honorable. Ce sera difficile qu’il ait les mêmes honneurs qu’un Mandela mais ce n’est pas trop tard pour qu’il se rattrape. Je voudrais qu’il sache que toutes les garanties seront prises pour sa sécurité aussi bien sur le plan juridique que médical. Je pense qu’on doit sécuriser le président parce que son entourage est en train  de l’angoisser. Il est malade, il y a son âge. Il faut qu’il arrête de les croire quand ils lui disent : « tu iras en prison comme Tandia ». Actuellement, je ne vois pas quelqu’un qui osera l’envoyer en prison ou le maltraiter s’il renonce à sa candidature. Ce n’est pas dans nos habitudes. Et quiconque tentera de le faire me verras sur son chemin. 


Et s’il refuse de suivre vos conseils ? 
On n’acceptera pas qu’il se représente. Qu’il se mette ça dans la tête, lui et son entourage. Comme je l’ai dit, sa candidature est anticonstitutionnelle et sur le plan médical, il est inapte. Il ne peut que partir autant trouver une porte de sortie honorable. Il faut qu’il évite le destin de Gbagbo et Tandian. J’aimerais le rencontrer et le lui dire. 


Certains proches du président avaient fait état de millions qu’il vous aurait remis pour vous aider ? 
C’est faux. Ce sont des rumeurs qui circulent depuis deux ans. Il parait que deux femmes sont allées le voir pour lui dire : «Il faut aider Mame Marie. Elle ne travaille plus. On va te l’amener après ». Ensuite, il leur a donné beaucoup d’argent pour moi. Mais je le dis haut et fort : Je n’ai jamais rien reçu de Wade et je n’ai jamais envoyé personne lui demander de l’argent. Au contraire, j’ai investi mon argent dans son parti sans qu’il le sache. 


Qu’est ce qui vous lie à Wade ? 
Je le connais bien. J’ai été sa fille. On a habité ensemble. Ma famille s’est sacrifié pour son élection en 2000. Ma mère est décédé à Saint-Louis le 18 mars, le 19 c’était les élections. J’étais à New York aux États-Unis, je suis allée voter et j’ai supervisé un bureau de vote et le dépouillement le jour des funérailles de ma mère. Mes deux sœurs qui venaient de Côte d’Ivoire ont aussi voté après les funérailles. Toute cela ma famille l’a fait pour Abdoulaye Wade en mémoire pour ma mère. 

Entretien réalisé par Enquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article