Hommages à Nafissatou Diallo, et toutes ces femmes sans visage.

Publié le par ESPACERDA

 

Hommages à Nafissatou Diallo, et toutes ces femmes sans visage.





 

Pour commencer, je précise qu'être accusé de viol ou désigné comme l'auteur d'une agression n'est pas la preuve qu'on est coupable, et la victime qui témoigne de l'agression n'est pas toujours innocente même si c'est ce que laisserait supposer la loi.

A ceux qui prennent la défense de l'accusé au nom de la présomption d'innocence, je ne comprends toujours pas comment on peut être aussi indifférent au sort de Nafissatou Diallo, la femme de chambre victime d'agression sexuelle dans l'affaire DSK.

En tant qu'africain, vous lui reprochez sans doute d'avoir abandonné ses frères et quitté son pays. Admettons, pourtant on ne connait pas sa vie alors il est très difficile de la juger pour le moment.

Y a t il donc une vraie raison de critiquer "une sœur" dans cette histoire ? Une sœur africaine qui a la même couleur de peau, les mêmes origines, la même culture et qui ne mérite pas un tel acharnement de la part de ceux qui devraient être à ses côtés.

En tant que socialiste, je ne comprends pas non plus comment peut on rabaisser une femme occidentale qui vit depuis quelques années en Amérique et travaille en essayant d'éduquer le mieux qu'elle peut son enfant.

Si tout ça n'est pas le grand complot, est ce que c'est de la manipulation ou de la calomnie quand vous lui reprochez de mentir pour de l'argent. Cette affaire ne serait qu'une histoire de fric et de sexe qui a mal tourné à cause d'une "fille de joie" "affabulatrice" qui s'est faite détrousser.

Certains ont déjà une explication et pensent qu'elle a elle même été manipulée par son entourage qui avait une influence négative sur elle. Ils lui reprochent dès lors d'avoir tendu un piège au "pauvre" patron du FMI en échange d'un gros chèque.
La plaignante n'est plus à plaindre mais surtout elle est devenu la nouvelle bête à traquer puisqu'elle n'est pas capable de respecter les règles. Elle est une mauvaise musulmane avec des mœurs étranges qui fréquente un milieu malsain. On inverse les rôles et c'est au tour de la victime de prouver son innocence.
On ne sait pas si le violeur est réellement victime d'un faux témoignage, par contre on est convaincu que la victime ne l'est pas et tout se retourne contre elle. La relation était surement consentante ou alors il ne s'était rien passé de très grave. Ce n'était qu'un vulgaire troussage de domestique, puis elle s'est affolée et elle a tout inventé. Et comme si cela ne suffisait pas, sachant que le mal est fait, dorénavant, elle va payer. Le mauvais sort s'est jeté sur elle, et on est convaincu qu'elle ne devait pas se trouver ici, à ce moment là.

Si elle a vraiment été violée, on peut penser qu'après tout, elle l'avait bien mérité la petite, et elle l'a surement cherché sinon elle ne serait pas souillée. Inévitablement elle sera rejetée par les siens si on juge qu'elle a perdu sa dignité ou qu'elle n'est plus une personne respectable. Même si son honneur est sauve. c'est la confiance qui nous unit et elle se mérite. Telle est la loi de la communauté où les plus faibles ont tort, et les puissants toujours raison. Ainsi même en tant que victime, à cause de cette histoire, cette femme sera toujours coupable.

Coupable de n'être qu'une femme de ménage. Autrement dit, elle n'est rien à l'échelle sociale de la société. DSK, lui, est un brillant homme d'affaires et un grand politicien donc il est infiniment plus respectable qu'une vulgaire boniche.

Coupable de ne pas avoir reçu une bonne éducation. DSK est un homme cultivé, intelligent. Elle devrait apprendre surtout à se taire.

Coupable d'avoir osé porter plainte et d'avoir détruit la mémoire et l'image d'un homme au parcours remarquable alors qu'au nom de la loi du silence, il faut cacher la vérité.

Coupable d'être noire, pauvre, et de vivre dans un appartement misérable. DSK quant à lui, est un homme riche de haut rang avec une réputation internationale. Il est très entouré, et aimé. S'il a de l'argent c'est qu'il le mérite et son revenu, il le gagne honnêtement sans coucher et sans voler.

Coupable d'être une simple immigrée qui a quitté sa famille et sa terre alors que DSK serait devenu le futur président de la République.

Coupable d'être une moins que rien. Alors que DSK est un homme avec des idées et des valeurs de gauche. Il était puissant, ambitieux, talentueux. Il a côtoyé les grands de ce monde, et il était apprécié et souvent invité par les médias. Il symbolisait à la fois le renouveau pour toute la gauche, et l'avenir de tout un peuple. Grâce à sa renommée internationale, il était un nouveau souffle pour le parti socialiste. Mais, hélas, ce rêve s'est envolé à cause d'une trainée.

Coupable d’être musulmane et d'avoir refusé les avances d'un homme imprudent, violent et entreprenant. Et enfin, coupable d’être une femme jeune, grande, attirante, quasi aguicheuse, d'avoir fait trembler la planète entière, à cause d'une simple relation sexuelle qu'elle n'aurait pas du refuser ou qu'elle n'aurait jamais dû raconter. Après tout, c'était pas vraiment un viol mais une tentative qui a échoué. Pas de quoi en faire un drame puisqu'il n'y a pas eu mort d'homme.


Hommages donc à toutes ces Nafissatou Diallo, des femmes sans visage, vraies victimes, ou fausses plaignantes, qui seront toujours coupables, jugées et condamnées injustement par la société.



Charles D


Source: Le Post



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> Les contradictions contenues dans les deux premiers paragraphes m'ont suffit pour comprendre que cette contribution n'est pas digne d'intérêt et ne repose que sur une vision tendancieuse et<br /> subjective du sujet.<br /> Tout enquêteur sérieux aurait émis des doutes sur l'accusation et ce, dès le début de cette affaire.<br /> Et vous vous permettez d'avancer qu'elle a subit une agression sexuelle...Qu'en savez-vous ?<br /> <br /> <br />
Répondre